La ruse du marketing : l’allégation mensongère.

Publié le par lalige

C’est une histoire simple : j’achète une boite de biscuit qui allègue une formule légale et surtout apparemment charmante :
 
« Ligne contrôle, à chacun sa minceur. Capteur de graisse, le saviez vous ? Le chitosan, fibre naturelle issue du plancton marin, est connu depuis longtemps au Japon pour sa capacité d’attirer les matières grasses et d’empêcher son absorption par l’organisme en créant un gel protecteur qui sera ensuite éliminé par les voies naturelles ».

Parler des voies naturelles, c’est  une façon élégante de parler de la merde. Je mange le biscuit, le chitosan va direct dans la cuvette.
Je dis "direct", en fait il prends son temps en créant son gel protecteur...

Diable, j’ai envie de rire,
j’ai faim, j’ai des doutes aussi et j’achète pour lire tranquillement chez moi les mentions obligatoires.

Je vous conseille la lecture du livre de Jean Michel Cohen
Vous y apprendrez qu'une mention peut être légale même si elle ne renseigne pas sur le produit.

Rémi, lui aussi, évoque la publicité et son inventivité mais,
Rémi a choisit de rire à propos d'une pub sur le béton. Un truc qui ne se mange pas, pas encore ...


Publié dans la joie de vivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eMira 15/04/2009 13:13

Ce truc me fait penser à la tiomucase (autre orthographe) recommandée il y a cinquante ans pour se "débarrasser" de la cellulite, l'effet annoncé était sensiblement le même - sans résultat probant comme il se doit ! Pain grillé et beurre frais dessus c'est bon aussi. ;-)