les vieux chats

Publié le par lalige

 

Une vieille femme peine à se lever un matin. Lenteur du film et lenteur du psychisme de la « mamie ». L’actrice a 90 ans, l’âge du rôle. L’ascenseur est en panne et, pire encore, sa fille va venir avec Béatrice-Hugo un copain qui est une copine.

Quand la fille arrive, une tornade, on sait que ça va saigner, et le film démarre : la fille excitée, droguée, tabagique, allergique aux chats de sa maman, bref odieuse, apporte des pseudo cadeaux, des savons thérapeutiques du Pérou, et un papier à signer, un contrat de merde de deux pages qui propose à la maman de quitter son F4 cossu au 8ème étage contre un F1 au RDC, en échange de quoi, sa fille deviendra « gentille » et aidera sa mère dans sa vieillesse. Non. La fille n’est pas crédible et la mère ne se laisse pas faire. Conflit genre « Sonate d’Automne » de Bergman. La mère n’aurait jamais aimé sa fille ce que celle-ci aurait toujours su. Souffrance, gifle, déballage de linge sale, très sale, en famille.

Du ratage, quoi, entre mère et fille, juste de quoi faire un excellent film.

 


les-vieux-chats-.jpg

Publié dans films DVD etc

Commenter cet article