Le derrière dans la confiture.

Publié le par lalige

Je suis allée dans un restaurant à midi, je devrais dire un bouiboui, un tout petit restaurant minuscule tenu par une grande dame qui a de l’allure et du courage. Toute seule, elle est en cuisine, fait le service en salle et s’occupe de « the bill » car elle est Américaine.

Do you want the Bill ?

No no I Don’t .

 

Voici de la pub pour son établissement

Le Speakeasy

7 rue Lamartine à Nice

tel 04 93 85 59 50

 

Je fais sa pub car j’ai passé un très bon moment.

 

Cuisine végétarienne, murs avec des tas de messages sur l’amour pour les animaux, contre la corrida, pour la planète, contre la méchanceté, pour un temps de prière dans un lieu boudiste (avec un seul D et sans H sur son mur) et j’ai pas tout lu.

 

En fait j’étais avec Sénèque, auteur bien connu de « La vie heureuse », qui m’accompagnait ce matin :

 

« Vivre heureux, Gallion, mon frère, c’est ce que veulent tous les hommes,

mais quand à discerner ce qui rend la vie heureuse, ils sont dans les ténèbres »


Bref, c’est pas gagné … mais ce repas frugal fut un petit bonheur. Comme je suis bavarde et que je la félicitais avec courtoisie et moult bonnes paroles (ce que ma chère maman appelait « avoir le derrière dans la confiture » ), elle m’a raccompagnée dehors en me disant avec un accent charmant à propos de son buisness : « je ne suis pas dans la pensée unique »

Publié dans la joie de vivre

Commenter cet article

*eMira 05/11/2010 20:20


Ce n'est donc pas un lieu pour Hu ...