On n'arrête pas le progrès.

Publié le par lalige

On n'arrête pas le progrès.

Je suis allée samedi matin à la bibliothèque du patrimoine, boulevard Dubouchage. Ambiance studieuse propice à un travail sur Frege dont j’ignorais l’existence il y a peu de temps encore. Donc je lis sur place une traduction française  Les Fondements de l'arithmétique (Die Grundlagen der Arithmetik, 1884), L’ordre philosophique, Seuil, 1969. Ce livre ne doit pas sortir. C’est dommage car le texte est ardu (voir incompréhensible à priori et presque aussi à postériori).

Lire, ça creuse et j’ai faim. Je téléphone à Rémi pour l’inviter à déjeuner en ville au Flo ou un autre bon restaurant mais il n’a pas faim. Je vais seule et courageusement au Mac Do. Une équipière me harponne dès mon entrée en demandant ce que je veux, ça va gagner du temps et je n’aurais plus besoin de parler à l’équipière de caisse. On n'arrête pas le progrès.

Je dis quand même bonjour et puis merci par courtoisie ou par habitude.

 

Publié dans moua - mwa - moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article