La séparation

Publié le par lalige

 

La séparation, Film iranien d'Asghar Farhadi 

 

la séparation

 

 

un divorce en Iran, cela pourrait être en France. Un couple, que l’on nous dit faire partie de la petite bourgeoisie, se sépare. Elle veut quitter son mari et  l’Iran mais pas sans sa fille. Lui veut rester près de son père malade. Ce couple en rupture va croiser un autre couple pauvre et courageux.  Le mari, impulsif, violent a des dettes et des ennuis avec la justice et sa femme est soumise au mari (sauf qu’elle va lui cacher qu’elle travaille comme garde malade auprès du vieux papa) et elle est très pieuse. Jurer sur le Coran à propos de la cause d’une fausse couche exige qu’il n’y ait aucun doute sur la cause de la fausse couche.


Le scénario est admirablement ficelé, compliqué, et diabolique. Les dialogues sont formidables. Les personnages essaient tous de dire la vérité, ils croient tous avoir raison et devant les juges nous écoutons, médusés, des joutes oratoires . La justice Iranienne est omniprésente. Au début le spectateur est invité à juger un divorce. Durant le film, nous irons souvent au tribunal. Ça parle. Ça parle. Comment juger ? À la fin, nous serons encore au tribunal  .... La fin, voilée, est limite insupportable.
un grand film Iranien, un grand film humain.

Publié dans films DVD etc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

*eMira 12/06/2011 19:59


Si c'est poignant comme le livre "Jamais sans ma fille", tu donnes envie d'aller le voir (quand il viendra dans nos salles de province)