La Princesse de Montpensier

Publié le par lalige

La Princesse de Montpensier, roman de Madame de La Fayette, 1662

 

Film en 1562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage. La noblesse raffinée, en cheveaux et en costume, mene une guerre civile atroce… Depuis son plus jeune âge, Marie de Mézières aime Henri, Duc de Guise. Elle est contrainte par son père d’épouser le Prince de Montpensier. Son mari, appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants, la laisse en compagnie de son précepteur, François, Comte de Chabannes, loin du monde, au château de Champigny. Elle tente en vain d’y oublier …

 

allez voir les efforts de la pauvre Princesse pour oublier…allez voir le film qui est magnifique et en plus bourré de remarques philosophiques, astronomiques et théologiques des plus surprenantes. Il y est même question de Saint Jean Chrysostome, afin de nous éclairer sur la différence entre la foi et la croyance

...

...

 

Fin du roman par Madame de Lafayette : Ce fut le coup mortel pour sa vie : elle ne put résister à la douleur d’avoir perdu l’estime de son mari, Prince de Montpensier, le cœur de son amant,Henri, Duc de Guise, et le plus parfait ami qui fut jamais,François, Comte de Chabannes. Elle mourut en peu de jours, dans la fleur de son âge, une des plus belles princesses du monde, et qui aurait été sans doute la plus heureuse, si la vertu et la prudence eussent conduit toutes ses actions.

 

 

la princesse de Montpensier

 

Ce que j'ai aimé le plus c'est la violence avec laquelle le papa exige de sa fille d'épouser le Prince et la façon dont, ensuite, la maman avec une douce et féminine violence sournoise obtient de sa fille ce que veut le papa. Implacable, ce que dit une mère. Amen. 

Mais tout était superbe dans ce film, les dialogues, les chateaux, les paysages, tout.

Publié dans films DVD etc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andé vendée 18/12/2010 23:47


Et si de Chabannes avait eu 20 ans de moins ? Le comte n'aurait pu épouser
la princesse , mais sans doute l'aurait-il enlevée , et , à califourchon sur son
cheval emmenée loin , très loin pour y vivre simplement et heureux à deux .
Trop raisonnable il ne l'a pas fait , la laissant à des amours plus jeunes et plus fortunés.
Tavernier , lui , n'aurait pu réaliser cette merveille , qui malgré des flots de sang et des duels qui n'en finissent pas ravit les spectateurs . toilettes
chateaux , paysages forestiers nous enchantent.
Merci mille fois à Elisabeth Quin pour ses conseils .