Burqa et crème dépilatoire

Publié le par lalige

Je lis et relis un excellent article du « Courrier international » n° 974du 2 au 8 juillet 2009. Page 33 Hegel et la Burqa.
Et j’apprends que  plusieurs sortes de liberté sont distinguées ; la liberté abstraite (faire ce que l’on veut)  la liberté concrète ou la liberté réelle (se libérer du conditionnement social en usant de sa raison)
Sur internet c’est encore plus compliqué
Voyez Hegel ...

Je regarde la télé (suis-je réellement libre pour cet acte apparemment simple ?) et je suis incommodée par les coupures des publicités, en particulier des pub qui interrompent ma série préférée « Desperate Housewives » : maquillage, beauté des cheveux, crèmes dépilatoires divines …
Je me demande ceci : Une femme qui porte la Burqa est-elle moins libre qu’une femme occidentale soumise à ces messages commerciaux de merde ?
Ou bien, dit d’une autre manière, je comprends les Talibans qui trouvent moche la civilisation occidentale.

En prime, la série que j’aimais bien, « Desperate Housewives » commence à me gonfler. Pourtant il y avait hier sur M6 comme une invitation à philosopher sur la tromperie, le mensonge, le semblant.
Rien n’est simple, tout se complique …

Commenter cet article