Les Rom, Courrier international et Finkielkraut

Publié le par lalige

J’achète Courrier international (du 1er au 20 aout 2008.) car la page de couverture titre « Les Roms ou l’âme de l’Europe : fichés en Italie, méprisés ailleurs ».

Lecture matinale et distraite dans un café de la promenade des Anglais (06000 Nice, j'ai de la chance...) , lecture donc de « Courrier international » en alternance avec un livre de Finkielkraut « l’imparfait du présent » Gallimard éditeur, Paris 2002.
J’aime bien Finkielkraut.

Finkielkraut confronte sans relâche (sic) la fatalité des processus à l’imprévisibilité de la conjoncture.
Finkielkraut cite Bernanos (page184) « Les optimistes sont des imbéciles heureux et les pessimistes sont des imbéciles malheureux ».
Je sens que ça va me servir aujourd’hui …

Je quitte mon café et reviens chez moi retrouver mes vacanciers qui étaient endormis.

Sur le chemin du retour, une mendiante (Rom ?) fait la manche en proposant des médailles de la Vierge Marie sensée porter bonheur contre la charité. Devant moi une dame lui dit tout haut à la Cantonade :

«Rentre chez toi, c’est ce que tu as de mieux à faire ».

C'est exactement le sujet de
Courrier international. Je suis juste derrière la dame et, moi aussi, je commente à la cantonade : « C’est peut être plus compliqué que cela ».

En moi même, je la trouve assez astucieuse cette Mendiante sur le plan du marketing car elle vend en gros un Euro une médaille qu’elle achète au pire 2 centimes d’Euro. J’ai observé les gentils donateurs l’autre jour, rue de Verdun. Mais je n’aime pas trop cette utilisation « porte bonheur » des médailles de la Vierge Marie …Charité, crédulité ?
Je n’ai rien donné à la mendiante. Je ne suis pas ivre de générosité. Que Dieu me pardonne.







Publié dans la misère du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 23/08/2008 10:38

Ce n'était pas une médaille à l'effigie de Dieu, donc il n'a rien à redire. Je ne pratique jamais ce genre de générosité et je ne culpabilise pas.