le droit, c'est tordu (ou presque)

Publié le par lalige

Cet après midi je reçois un coup de fil de la préfecture des Alpes Maritimes, service de la main d'œuvre étrangère ; « Madame, depuis aujourd’hui, les Lituaniens ont le droit de travailler sans passer par nous, je déchire votre dossier. »
Ce coup de fil clôt mes démarches entreprises en février 2008.
Tania est donc dans l’espace SHOENGEN depuis minuit.

Ouf...


je relisais ce matin :
La fabrique du droit, une ethnographie du conseil d'État
par Bruno Latour
Paris 2002
éditions la découverte

Un livre marrant comme tout où l'on entends des juristes onctueux, des Présidents pinailleurs faire ou défaire des dossiers d'
État.
Un excercice de lecture salutaire pour qui souhaite un peu de distance avec la cruauté des lois. Je dis cruauté, je pourrais tout aussi bien dire l'arbitraire.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lalige 03/07/2008 21:09

les droits sociaux sont maintenant gérés par la CPAM qui va l'immatriculer et les Urssaf qui vont vérifier que les employeurs payent les charges
Maintenant la préfecture n'a plus le pouvoir d'empecher

Marie 03/07/2008 18:41

"Ils ont le droit de travailler" soit et c'est tant mieux, mais concrètement nous nous en désintéressons complètement sur le plan des droits sociaux ?