Poésie, Œil ventriloque

Publié le par lalige

 Une fois n’est pas coutume, je commande un livre de poésie :
Œil ventriloque
Vincent Wahl
Édition rhubarbe 4 rue Bercier à Auxerre

Vincent Wahl est le mari de Nathalie une amie de Metz.
Pourquoi ne pas oser la poésie, par amitié…
Les chemins poétiques ne me sont pas très familiers mis à part un bijou de mon enfance :
Le bonheur est dans le pré, cours y vite, cours y vite,
Le bonheur est dans le pré, cours y vite, il va sauter.


Je l’achète, je lis avec gourmandise
Enfant, Vincent vomissait et mangeait des yeux les pages du grand Larousse gastronomique des parents.

Page 42 titre alimentation infantile je me régale, je recopie ceci

D’où les féroces disputes avec ma mère  avec ma mère
Dont mon estomac
Était l’otage


Page 45 je devine que ça va s’arranger
Titre : régime

Ma mère réinstallée dans son autorité
Par un médecin prescrivant des grillades
Et des légumes à l’eau (…)
À mériter par des restrictions
Sur le beurre, les gâteaux, charcuteries
Fromages, chocolat
Concession d’un horizon même :
À vingt ans, tu mangeras normalement.
Histoire de me faire loucher sur l’assiette des autres

Publié dans livres - érudition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Juliette 29/03/2008 20:55

Rien que pour le nom de la maison d'édition, je me demande si je ne vais pas écrire un livre. J'hésite : sur les jardins ? ou un livre de cuisine ?